Nous contacter

Samedi 7 octobre 2017, Journées Association européenne Nicolas Abraham et Maria Torok, « Le Mal : Hantises et Mélancolies. »

U. S. I. C. 18 rue de Varenne 75007 PARIS Salle de la Commune


Jean Cooren, Du singulier au collectif, la hantise du politique : De rencontrer en psychanalyse l’écriture singulière des « figures du mal », en soi et chez l’autre, génère une perception différente de ce qui hante ou pervertit le corps social. Ce savoir nouveau hante en retour théorie et pratique de la psychanalyse et charpente en elle une conception différente d’un monde dans lequel la psychanalyse pourrait trouver une plus juste place.

Michel Juffé, Délivrons-nous du mal : Depuis des millénaires des sauveurs en tous genres veulent nous « délivrer du mal ». Le résultat est tel qu’il vaut mieux chercher à nous délivrer nous-mêmes, ce à quoi la psychanalyse devrait pouvoir contribuer.

Jean Paul Moatti, La malédiction, comme origine de la mélancolie de Kierkegaard. Hypothèse d’une crypte. Le problème du » Mal » sera abordé par le cas d’un mal-être singulier, celui de Kierkegaard, dont la mélancolie était due sans doute à l’incorporation de la »faute » du père. Le secret du père pesa sur l’enfant et sur la famille tout entière comme une malédiction.

Programme

Matinée de 9H à 12H Sous la présidence de Claude Nachin

9H00-9H15 : Accueil

9H15-9H30 : Introduction par Henri Bartoli

9H30-10H30 : Jean Cooren Du singulier au collectif, la hantise du politique.

10H 30 – 11H : Pause

11H-12H : Discussion avec les participants

Après midi de 14H à 17h Sous la présidence de Edith Schwalberg et Henri Bartoli

14H-14H45 Michel Juffé Délivrons-nous du mal.

14H45-15H30 Jean-Paul Moatti La malédiction, comme origine de la mélancolie de Kierkegaard.

15h30-16H : Pause

16H – 17H : Discussion

17H : Conclusions

Bibliographie : Cooren Jean, 2009, L’ordinaire de la cruauté, Hermann, 2015, Autre pourrait être le monde, Hermann ; Michel Juffé, 2006, Sigmund Freud, Benedictus Spinoza, Correspondance 1676-1938, NRF, Gallimard ; Kierkegaard Soren, 1943, Ou bien… ou bien…, Gallimard , 1949, Traité du désespoir, Gallimard, 2003, La répétition, Rivages Poche ; Nachin Claude, 2010, Freud, sa vie, son génie, ses limites, Bréal. Abraham Nicolas et Torok Maria, (1976-1998) Le Verbier de l’Homme aux loups. (1978-1999) L’Ecorce et le Noyau, Flammarion. Torok Maria, (2002), Une vie avec la psychanalyse, Paris, Aubier.



[Article mis à jour le 17 septembre 2017)

Note

Enseignements et inscriptions : www.abraham-torok.org ou assoc.abraham.torok orange.fr

ou 0174717166