Nous contacter
Accueil > Liens amis > LE COQ HÉRON

LE COQ HÉRON


Revue Le Coq-Héron

Le Coq-Héron est une revue trimestrielle qui publie quatre numéros par an. C’est désormais une des plus anciennes revues de psychanalyse en France. Revue de psychanalyse, mais qui s’intéresse aussi à la pédagogie, à la sociologie, à la psychiatrie, à la médecine, à la littérature et tout ce qui peut avoir un rapport proche ou lointain avec ces domaines.

Notre revue a été fondée en 1969 par un petit groupe du Centre Étienne-Marcel. Son titre lui vient de la rue du Coq-Héron, proche du Centre Étienne-Marcel. Éditée et produite par l’imprimeur Jacques Dupont jusqu’au n° 167, elle est désormais publiée par les Éditions Érès.

Plusieurs particularités font du Coq-Héron une revue un peu à part : les membres de la rédaction proviennent des écoles et groupements d’analystes les plus divers, qui, depuis une quarantaine d’années, travaillent en bonne entente tout en respectant les convictions et différences de chacun. Un point des statuts de la revue protège cette diversité : une seule voix suffit pour décider de l’acceptation d’un article, mais seul un vote unanime peut décider de son rejet. Cette mesure a été introduite dans le souci de profiter des sensibilités très diverses représentées dans le comité de lecture. Le Coq-Héron n’a pas, et ne veut pas avoir de « ligne ». Il veut être une tribune libre, où des opinions et des démarches très différentes peuvent s’exprimer, se confronter, si possible discuter.

Disposant d’un comité de rédaction polyglotte, Le Coq-Héron s’est spécialisé dans la publication de textes traduits de différentes langues étrangères : allemand, anglais, hongrois, espagnol, néerlandais, portugais. Le Groupe de traduction du Coq-Héron, né de la rédaction puis augmenté de membres extérieurs, a traduit de nombreux ouvrages : le Tome IV des Œuvres Complètes de Ferenczi, son Journal Clinique, la Correspondance Ferenczi-Groddeck, la Correspondance Freud-Ferenczi.

Le Coq-Héron vient de fêter, il y a peu, ses quarante ans d’existence et de publier à cette occasion son 200e numéro consacré à la transmission, et contenant quelques articles de ses tout premiers numéros, désormais épuisés. Par la même occasion, la revue a édité une plaquette contenant une série de caricatures de psychanalystes devenus des figures classiques de la profession, exécutés par les artistes Robert Berény et Olga Székely-Kovács à l’occasion du Congrès International de Psychanalyse de Salzbourg en 1924, puis au congrès International de Psychanalyse de Vienne en 1971. Cette plaquette est offerte à toute personne qui s’abonne à la revue pour deux ans, ou commande huit numéros.

Judith DUPONT



[Article mis à jour le 6 septembre 2015)

Note

Le Coq-Héron dispose d’un site internet : http://www.lecoqheron.asso.fr/