Nous contacter

CONTRE LA PROPOSITION DE LOI N°4211 VISANT L’ARRÊT DES PRATIQUES PSYCHANALYTIQUES DANS L’ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AUTISTES


En premier et pour savoir contre quoi et qui nous nous battons, voici le lien de cette proposition de loi sur le site de l’assemblée nationale : PROPOSITION DE LOI N° 4211 , visant l’arrêt des pratiques psychanalytiques dans l’accompagnement des personnes autistes, la généralisation des méthodes éducatives et comportementales et la réaffectation de tous les financements existants à ces méthodes,

Quelques nouvelles des réactions à la proposition de résolution Fasquelle, signée de 93 députés, proposition totalement liberticide, et d’une agressivité extrême à l’égard de la psychanalyse : demande d’interdiction des pratiques psychanalytiques dans l’autisme, allant jusqu’à les qualifier de maltraitances, et menaçant de sanctions ceux qui les pratiqueraient.

Les réactions sont pour l’instant à la fois multiples et un peu confuses :

- pétition : https://cause-autisme, à l’initiative de l’école de la cause freudienne, cosignée par des analystes d’autres associations (signatures personnelles et non d’associations) et surtout par des professionnels de l’autisme et de la psychiatrie,

- pétition : www.raahp.org, à destination seulement des médecins,

- pétition : www.psychologues-psychologies.net, à l’initiative de la Fédération Française des Psychologues et de Psychologie « qui invite tous les professionnels du soin psychique ainsi que les usagers » à signer, Par ailleurs, chacun peut écrire à son député, comme de nombreuses initiatives incitent à le faire. Le projet de résolution doit passer à l’Assemblée Nationale le 8 décembre.

- un groupe de contact s’est constitué dont voici le courrier adressé au gouvernement : Paris le 5 décembre 2016

À Mesdames et Messieurs les Députés,

En réponse à la proposition de Résolution déposée par M. le député Daniel Fasquelle, qui sera soumise au vote le jeudi 8 décembre 2016, les associations de psychanalystes soussignées, représentées par leurs présidents au Groupe de contact, rappellent le caractère fondamental des principes que sont : - la liberté de choix pour les usagers, - la liberté du choix thérapeutique des professionnels, - la liberté de la recherche scientifique.

À ce titre, elles s’associent pleinement aux termes de la lettre ci-jointe du Professeur Bernard Golse, président de la CIPPA (Coordination internationale de Psychothérapeutes Psychanalystes et membres associés de Personnes avec autisme). Soyez assurés, Mesdames et Messieurs les députés, de l’assurance de notre profonde considération.

Associations de psychanalystes signataires

Analyse freudienne : Docteur Robert Lévy Association lacanienne internationale : Docteur Marc Darmon Association psychanalytique de France : Professeur Jacques André Cercle freudien : Claude Spielmann Ecole de psychanalyse des Forums du Champ lacanien : Docteur Françoise Josselin Espace analytique : Docteur Gisèle Chaboudez Fédépsy : Docteur Jean-Richard Freymann, Professeur Michel Patris Fondation européenne pour la psychanalyse : Professeur Gérard Pommier Quatrième groupe : Brigitte Dollé-Monglond Société de psychanalyse freudienne : Professeur Patrick Guyomard Société psychanalytique de Paris : Docteur Denys Ribas Société psychanalytique de recherche et de formation : Docteur Daniel Zaoui

Pour le Groupe de contact

Jacques Sédat, secrétaire du Groupe de contact :

j.sedat wanadoo.fr

- Et pour compléter un article de Libération sur le site du journal.



[Article mis à jour le 30 novembre 2016)