Nous contacter
Accueil > Ils... elles... ont écrit > Claude MARITAN (...)

Claude MARITAN et Renée FRAYSSE MARITAN : Une certaine épistémologie de la psychanalyse


Partant de l’ordinaire du psychanalyste, dans son métier quotidien, ce texte envisage la connaissance de l’inconscient, les conditions de sa possibilité, la nature de ce qu’elle révèle, et les problèmes de sa théorisation. Nous y rencontrons l’écart irréductible entre le point de vue de l’analyste et celui de l’analysant, la différence entre théorie et témoignage, et surtout l’outil de cette connaissance qui est l’inconscient du psychanalyste lui-même. L’essentiel de l’épistémologie de cette discipline concernera donc ce praticien et tout ce qui l’autorise à laisser advenir l’inconscient d’autrui à des fins soignantes, sans que ce soit de l’inquisition, de la direction de conscience, de la pédagogie ni du saccage colonisateur. Quant aux conséquences pour la théorie, deux seront mises en avant : d’une part l’impossibilité de faire une théorie unifiée d’un inconscient qui, lui, ne l’est jamais, et d’autre part l’impossibilité de donner sur l’affectif et le libidinal un seul point de vue, masculin ou féminin, car les deux doivent coexister, s’entretisser et se répondre.


Claude et Renée Fraysse-Maritan ont été tous deux membres de l’École Freudienne de Paris (celle de Jacques Lacan, dissoute en 1980), puis ont collaboré au Collège de psychanalystes. Ils ont tous deux participé à la très forte aventure des Ateliers de psychanalyse, travaillé avec le groupe SPF de Grenoble.

Renée Fraysse-Maritan, a travaillé plusieurs années avec Françoise Dolto, a animé le séminaire : Signifiant graphique et langagier dans la cure analytique de l’enfant.

Claude Maritan, après quelques années à la SPF, est resté en dehors de toute institution. Ils ont vécu et exercé la psychanalyse à Lyon. Claude Maritan a publié, chez L’Harmattan : Pulsions de mort et tragiques grecs (1996) et Abîmes de l’humain (2006). Il est décédé en janvier 2013.

La préface écrite par Marc Bonnet a pu lui être lue avant sa mort.

En postface : Deux psychanalystes de générations différentes, Lucien Mélèse et Jean Peuch-Lestrade connaissant Claude et Renée Maritan ont accepté de donner leurs avis sur le document des auteurs ouvrant et poursuivant le débat.

*

La pensée vagabonde est une coopérative d’assistance mutuelle à l’auto- édition qui soutient et diffuse les créations intellectuelles ou artistiques de ses membres.

Vous pouvez commander cet ouvrage sur le site de La pensée vagabonde : www.lapenseevagabonde.org ou chez votre libraire habituel. (Parution 12 décembre 2013, La pensée Vagabonde, 198 pages, 19 €)

*

À l’occasion de cette parution, La pensée vagabonde organise une présentation du livre suivie d’un débat.

Maison Pour Tous des Rancy

Vendredi 7 février 2014 à 20h30

249 rue Vendôme – 69003 Lyon

Avec la participation de Renée Fraysse-Maritan, Marc Bonnet, Lucien Mélèse, Jean Peuch-Lestrade.



[Article mis à jour le 11 décembre 2013)