Nous contacter
Accueil > Agenda > 17 mai 2016 : sémina

17 mai 2016 : séminaire Clinique de Dostoïevski - Axe Adolescence

par simonp


NOUS AURONS LE PLAISIR DE RECEVOIR

CLAUDE GUY (psychanalyste, Paris, auteur de Ce corps en héritage, Imago, 2014)

Je ne vais pas revenir sur ce que Heitor lui-même et chaque intervenant ont dit dans ce séminaire sur ce moment de délicate transition qu’est l’adolescence où s’ouvrent notamment les questions de la sexualité, du rapport à son propre corps, au corps de l’autre, réaménagements pulsionnels et identitaires qui amènent chaque adolescent à inventer pour lui-même de nouveaux investissements, souvent sur un mode symptomatique. Or, aujourd’hui, dans la société actuelle, la pulsion adolescente qui pousse les jeunes à s’engager dans la vie, à défendre des idées, est le plus souvent réduite à du passage à l’acte, quasi délinquant. Tout écart d’un adolescent signalant une déviance, loin des jeunes d’hier, adultes d’aujourd’hui qui rappellent avec délectation les sottises qu’ils ont commises, alors présentées comme des faits d’armes. Si ces pulsions et la valeur que les ados attribuent à leurs réalisations sont empêchées, ne restent alors que les pulsions de mort, morbides, repliées sur soi-même ou violentes, retournées sur les autres. Plutôt que de maladie d’amour, la maladie de la jeunesse est la mélancolie. Celle-ci se retrouve presque à l’état pur dans la dichotomie vécue par les jeunes qui doivent se mouvoir entre l’image de la jeunesse, dynamique, joyeuse, délurée, active, amoureuse, telle qu’on en parle et qu’on l’imagine plus qu’on ne la voit et même qu’on la vit et la difficulté majeure pour eux d’entrer dans la vie, de réaliser dans la vie active ce qu’ils ressentent en eux, sans arriver à le mettre en œuvre dans la société. Mélancolie, spleen, tristesse et même dépression sont des signes que n’ont pas pu être mises en œuvre ces pulsions créatrices. C’est à partir de ce point de vue que je propose une lecture d’événements vécus par de jeunes patients pris dans ces affaires-là.

Claude Guy

le séminaire commence à 20H30 précises au 18 rue de Varenne Paris 75007



[Article mis à jour le 16 mai 2016)